Le Ministère du travail a publié une nouvelle version du protocole sanitaire en entreprise applicable à compter du 9 décembre 2021.

Plusieurs ajouts sont apportés par rapport à la version du 29 novembre dernier. Ainsi, concernant le télétravail, il est demandé aux employeurs de le mettre en place dans le cadre du dialogue social de proximité à hauteur de 2 à 3 jours par semaine en prenant en compte les contraintes liées à l’activité de l’entreprise. Concernant les personnes à risques modérés (personnes pour lesquelles le placement en quarantaine n’est pas requis), le télétravail doit être privilégié.

Les locaux ne doivent plus être aérés au moins 5 minutes toutes les heures, mais 10 minutes, de façon à assurer la circulation de l’air et son renouvellement.

Comme précédemment, le port du masque est obligatoire dans les lieux collectifs clos et doit être associé au respect d’une distance physique d’au moins 1 mètre entre les personnes.

Lorsque le masque ne peut être porté, la distanciation physique entre deux personnes doit être d’au moins deux mètres. C’est notamment le cas en matière de restauration collective. Le protocole ajoute également la nécessité, dans ce cas, d’appliquer un aménagement des horaires pour éviter une affluence trop importante.

Les réunions doivent, dans la mesure du possible, être organisées à distance. A défaut, il convient de respecter strictement les gestes barrières.   

Les moments de convivialité réunissant les salariés sont désormais suspendus.

Les autres règles précédemment évoquées dans la version antérieure du protocole restent inchangées.

Pour accéder à la nouvelle version du protocole, cliquez ici.